Résumé du PRL

Les parcs résidentiels de loisirs sont des espaces aménagés qui sont exploités par une personne physique ou morale. Ils sont conçus pour accueillir des habitations légères de loisirs (HLL) et des résidences mobiles de loisirs (mobil-homes), mais rarement, des caravanes. Les emplacements visibles dans un PRL peuvent être nus ou utilisés pour l’installation d’une HLL. La location des emplacements et des habitations se fait à la nuitée, à la semaine ou au mois, selon les préférences de la clientèle. Toutefois, cette dernière n’a pas le droit d’y élire domicile.

Les PRL sous le régime hôtelier

Les PRL exploités sous le régime hôtelier sont totalement différents des formules proposées dans les campings. En effet, les gens qui louent un emplacement et une habitation dans un PRL veulent échapper aux raffuts de la vie urbaine, et profiter d’un moment de quiétude dans un cadre naturel luxuriant. Contrairement aux campings, qui sont situés en bord de mer et qui prônent le divertissement, les PRL ciblent une clientèle qui recherche le calme et la zénitude. Le PRL sous le régime hôtelier est, donc, un endroit qui allie calme, confort, détente, espace, équipements, et qui a pour principal objectif de vous apporter le bien-être.

Les PRL avec cession de parcelles

La possibilité d’acquérir une parcelle dans un PRL séduit de plus en plus de Français, car cela offre de nombreux avantages remarquables, par rapport à l’achat d’une résidence secondaire traditionnelle. En effet, disposer d’une résidence secondaire dans un cadre naturel apaisant, constitue un rêve pour beaucoup de monde.

Depuis toujours, la législation n’a pas autorisé une occupation supérieure à 6 mois en continu, ou 9 mois en discontinu. Toutefois, plusieurs cas ont démontré que des propriétaires occupaient leurs habitations durant une année entière, et que d’autres y ont même élit domicile. Avec le nombre croissant de personnes qui veulent conserver ce mode de vie apaisant dans les PRL, une loi a été votée en faveur des intéressés. En effet, le décret d’application de la loi ALUR autorise une occupation permanente d’une habitation au sein d’un PRL, à savoir plus de huit mois par an, et d’y élire domicile.

L’organisation dans un PRL

Il faut savoir qu’un PRL est une copropriété qui dispose d’espaces privatifs et d’espaces communs. Chaque année, les propriétaires assistent à une assemblée générale, afin de discuter des nombreux détails qui concernent la propriété, tels que le gardiennage, le jardinage, l’entretien, la consommation en eau et électricité dans les parties communes, les ordures ménagères, l’assurance, etc. Ainsi, chaque propriétaire participe aux charges de fonctionnement du PRL, à hauteur de 60 à 90 euros par mois. Un règlement intérieur est, également, établi afin de maintenir la bonne entente entre les propriétaires. Il est aussi possible de trouver un cahier des charges, qui détermine des coloris ou autres types d’agencement afin que le PRL puisse garder une cohérence esthétique.