Quel est le village le plus isolé des Pyrénées Orientales ?

Il est tout à fait correct de dire que de par le fait de son développement, mais également de son dynamisme économique et de sa culture régionale, le département des Pyrénées Orientales attire beaucoup de touriste et d’immigrant. En dépit de tout cela, ce dernier contient tout de même des villages très isolés à faible démographie voire même des villages fantôme ou en ruine.

Un village isolé et modeste de vie

Le département de Pyrénées Orientales abrite des villages isolés à faible démographie tout autant que des villes dynamiques très peuplées. Le plus isolé de tous est celui du Mantet. Ce dernier est situé dans le haut Conflent à la limite du Vallespir ou au sud d’Olette à vol d’oiseau. Pour y accéder en prenant pour point de départ le Perpignan, il faut compter au moins 75 km. Il s’agit d’un village très isolé où les activités économiques sont basées sur les gites ruraux et les centres équestres. L’endroit est assez modeste et même si la mairie n’a pas les moyens pour embellir la ville, les gens font en sorte d’améliorer leurs cadres de vie. En vous aventurant dans cet endroit, vous allez découvrir quelques jolies maisons bien alignées et parfaitement décorées.

Les villages fantômes du département

Aux Pyrénées Orientales, il existe des endroits qui, non seulement, sont isolés, mais qui ont été aussi abandonnés. Ces derniers sont appelés des villages fantômes qui ne sont plus désormais que des sites touristiques. Parmi ces endroits, le plus connus de tous est le village abandonné de Come. Il s’agit d’un endroit isolé construit en 1828 à seulement une heure trente de marche à pied de la commune d’Eus. Actuellement, ce dernier est devenu le point de rendez-vous de tous ceux qui veulent faire une petite randonnée. En vous aventurant sur son sentier, vous pourrez avoir une vue plus que parfaite du massif du Canigou et des Pyrénées Orientales.